TRIEL – CARRIERES : L’AIRE DE GRAND PASSAGE DES GENS DU VOYAGE PREVUE POUR 2020

15 novembre 2017

Non classé

Contrairement aux propos du Maire de Triel, Joël Mancel, Triel aura bien son aire de grand passage. La création d’une aire de grand passage destinée aux gens du voyage est une obligation légale et son emplacement a été décidé à côté de l’usine de traitement des déchets Azalys, dans la partie trielloise.

« J’ai dit à la communauté urbaine : c’est l’un ou l’autre mais pas les deux ! », déclarait le maire de Triel,  il y a quelques mois. Sauf que Joël Mancel n’a pas son mot à dire. C’est le GPSEO qui décide (comme d’habitude…),  représenté par un certain M. Tautou, maire de Verneuil..

Que dit la loi?
La loi qui fixe les conditions d’accueil des gens du voyage est la loi Besson du 5 juillet 2000, du nom de Louis Besson, secrétaire d’Etat au logement de Lionel Jospin. Pour mettre fin aux « campements sauvages », elle impose aux communes de plus de 5.000 habitants de créer des aires d’accueil pour les populations itinérantes. Chaque département a pour obligation d’établir un schéma d’accueil, fixant pour chaque commune les travaux à réaliser, dans un délai de deux ans.

La circulaire d’application de cette loi distingue notamment deux grandes catégories de zones d’accueil : les aires d’accueil, généralement de 15 à 40 places, qui sont « destinées aux gens du voyage itinérants dont les durées de séjour dans un même lieu sont variables et peuvent aller parfois jusqu’à plusieurs mois », et les aires de grand passage, pour l’accueil de groupes jusqu’à 200 caravanes « convergeant vers les lieux de grands rassemblements traditionnels ou occasionnels » pour une courte durée.

TRIEL - CARRIERES : L'AIRE DE GRAND PASSAGE DES GENS DU VOYAGE PREVUE POUR 2020  1280-Carrieres-Triel-RD190-aire-de-grand-passage-gens-du-voyage-emplacement-4

150 places sont prévues en grande partie à Triel-sur-Seine, ainsi qu’à Carrières-sous-Poissy, à proximité de la déchetterie Azalys, le long de la RD190.

Encore une horreur en perspective contre laquelle les riverains des deux rives de seine vont devoir se battre pour empêcher la dégradation de leur cadre de vie sans compter la dévalorisation de leur bien immobilier particulièrement pour ceux qui sont proches de la sortie de Triel vers la route de Poissy, qui auront à leur fenêtre sous leurs yeux, des colonnes de caravanes !!. A quand un grand coup de balai pour se débarrasser de tous ces maires  des communes des rives de seine, qui n’écoutent pas ni ne défendent  les intérêts de leurs administrés ? Patience, patience  en attendant les prochaines élections municipales !

Lu ici : http://lagazette-yvelines.fr/2017/11/15/gens-voyage-laire-de-grand-passage-repoussee-a-2020/

Les commentaires sont fermés.

Lebloglibre |
Djalain |
Fipanalyse |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Afriques
| La Gazette Pro Nature
| Domieblog