COMMENT VOUS PROTEGER OU VOUS SOIGNER DU CORONAVIRUS ?

8 avril 2020

Non classé

Une réponse est apportée par le Docteur  Jade Allègre, naturopathe avec l’utilisation de l’Argile Verte, du  Chlorure de Magnésium et de la vitamine C (acide l-Ascorbique)

Pascal Bertincourt : Re-bonjour à tous, on est content de vous retrouver. On ne pensait pas vous retrouver si rapidement, mais l’actualité nous amène à essayer de porter une information qui nous semble importante.

Il se trouve que d’une part étant moi-même sauveteur secouriste, j’ai été réquisitionné hier par la préfecture des Pyrénées-Atlantiques, pour assurer le soutien aux personnels médicaux et aux systèmes d’urgence. Donc ce qui veut dire qu’on va rentrer dans une phase bien plus intense que celle qu’on est en train de vivre en ce moment.

La sélection des malades à sauver

PB : La deuxième chose, il se trouve que j’ai un ami qui est chef du service obstétrique dans un hôpital du Pays basque espagnol, et que l’ensemble du service, c’est-à-dire, les cinq étages qui sont destinés normalement à accueillir des personnes qui viennent accoucher ou qui ont des problèmes liés à la natalité, ce sont 40 personnes qui sont hospitalisées en soins intensifs en réanimation, et qu’aujourd’hui le tri se fait malheureusement à la pertinence de la possibilité de sauver les gens.

Malgré effectivement le protocole qui a été bien mis en place au niveau hospitalier sur les cas graves à l’hydroxychloroquine et à l’azithromycine, il semble inefficace puisque comme le précisait le professeur Raoult, ce système-là peut être efficace s’il est pris en amont des aggravations qui peuvent être faites sur les malades.

Donc les médecins sont dépassés. Ils ne savent plus comment faire pour endiguer l’inflammation qui génère finalement le décès chez les patients.

PB : On est là avec Jade Allègre et aussi avec un complément d’information qui vient d’une parution chinoise de l’hôpital (Xibei Hospital), mais en tout cas, ces deux protocoles-là peuvent permettre éventuellement d’endiguer ce phénomène de décès, et aider les soignants à pouvoir solutionner les problématiques.

On va essayer d’aborder avec Jade cette question sur le travail qu’elle a fait en relation à l’argile, et on parlera éventuellement du protocole à mettre en place par rapport à la vitamine C.

On vous communiquera de toute façon toutes les informations de la publication en sachant qu’elles sont en chinois, mais qu’elles ont aussi été traduites de façon succincte.

J’espère que Jade va pouvoir nous éclairer de manière plus confiante sur les résultats potentiels du traitement qu’elle a mis en place au niveau de l’argile.

L’Argile Verte versus Coronavirus

Dr Jade Allègre : Je suis médecin naturopathe et anthropologue médicale, et j’ai passé toute ma vie à travailler sur l’argile et d’ailleurs j’ai fait ma thèse de médecine sur l’argile, elle est en libre consultation sur mon site http://jade-allegre.com/.

Quand il y a eu cette crise du coronavirus, je pensais en écoutant les médias que c’était un problème pulmonaire. Donc je ne pensais pas recommander l’argile, puisque l’argile quand vous l’ingérez, reste dans le tube digestif.

Elle ne peut pas passer dans le sang pour deux raisons :

  • d’abord pour une question taille de granulométrie : parce qu’elle est trop grosse,
  • et deuxièmement pour une question d’ionisation, parce qu’elle est ionisée négatif, et que la paroi intestinale est également ionisée négatif. Donc du coup ça se repousse, elle ne peut pas pénétrer. Donc elle reste strictement dans le tube digestif.

Comme on parlait d’un problème pulmonaire, je ne pensais pas qu’elle pouvait aider.

Mais il se trouve qu’il y a des gens qui connaissaient l’argile et qui ont commencé à la donner, et que là les résultats sur les problèmes de santé ont été totalement immédiats.

Mon échantillonnage est très court, puisqu’il s’agit de 3 personnes pour le moment.

  • une petite fille de 6 ans,
  • un monsieur de 83 ans,
  • et une jeune femme avocate de 48 ans. Je dis qu’elle est avocate car normalement elle a plus de facilité à accéder au système de soins, puisque c’est comme ça en France.
    Elle avait appelé le SAMU mais sans aucun succès.

Ces trois personnes qui avaient des symptômes qui ressemblaient vraiment à ce qui est décrit pour le coronavirus, semblent avoir été guéries quasiment instantanément par une prise d’argile.

C’est-à-dire que tout d’un coup, ils se sont mis à respirer mieux, à ne plus avoir de toux, à récupérer une température normale, un teint normal.

Du coup, j’émets une hypothèse, c’est qu’il se passe quelque chose au niveau intestinal dans ce virus et pas seulement au niveau pulmonaire.

PB : Il y a deux des questions qui se soulèvent par rapport à ce que tu viens de nous dire. D’abord, quel type d’argile les gens doivent-ils prendre ?

JA : L’argile c’est à la fois très simple et extrêmement complexe. Tu peux passer plusieurs vies à étudier l’argile. Les argiles vertes sont celles qui conviennent.

Il suffit d’acheter de l’argile verte (de préférence en poudre) dans un magasin diététique ou dans une pharmacie.

PB : Et le mode de prise de cette argile ?

JA : Si je conseille souvent de l’infuser, c’est parce que l’argile est très puissante. En gros c’est un char d’assaut. Quand tu ne la laisses pas reposer, elle a toute sa force, et là elle va te faire sortir les toxiques partout, par exemple te faire des sorties de boutons, etc. parce qu’elle ne supporte pas qu’il y ait des toxines dans le corps.

Donc là au contraire, où il nous faut sa force totale, il n’y a pas besoin de la faire reposer. Moi je conseille :

  • 2 cuillères à soupe de poudre d’argile verte,
  • tu la fais tomber en pluie à la surface d’un verre d’eau.
  • Tu attends juste 5 minutes qu’elle s’installe dans l’eau sans mélanger.
  • Et après 5 minutes, tu mélanges et surtout tu bois le tout !

Les gens qui disent qu’il ne faut boire que l’eau sont des escrocs dangereux.

Il faut boire le tout, l’argile avec l’eau.

PB : D’accord, donc l’infusion c’est cinq minutes, on la met en poudre sur la surface de l’eau, on mélange et on avale le tout.

JA : la seule chose c’est de ne pas utiliser d’outils en métal, donc pas de gobelets en métal, pas de cuillère en métal, parce que l’argile a des charges électriques et qu’avec le métal, tu bouges les charges électriques.

Donc il faut une cuillère en plastique ou en bois alimentaire, ça marche très bien, voire avec le doigt car elle est tellement anti-infectieuse et même avec le doigt, c’est pas un problème.

PB : Et pour les enfants, on est sur la même posologie ?

JA : Oui, pour les enfants tu peux faire un peu moins, mais quand même 1 cuillère à soupe serait souhaitable.

Le protocole à base de Chlorure de Magnésium

PB : Est-ce que tu penses que ce protocole-là peut être mis en place sur un protocole hospitalier ? parce qu’évidemment les patients sont en réanimation et il est difficile de pouvoir leur ingérer par voie orale ?

JA : Non, je pense que non. Alors pourquoi ? Parce que la médecine chimique c’est la médecine chimique. Il ne supporte pas les trucs naturels.

Donc je pense que pour des raisons psychologiques, il n’est pas possible de le mettre en place dans les hôpitaux.

En revanche ce qui est possible de mettre en place dans les hôpitaux c’est le chlorure de magnésium parce que ça c’est un produit chimique donc c’est bien accepté.

Et donc il faut acheter en pharmacie des sachets qui sont de :

  • 20 grammes de chlorure de magnésium,
  • Ils sont à dissoudre dans un litre d’eau,
  • On boit un litre par 24 heures pour un adulte,
  • en divisant les doses évidemment si c’est un enfant.

Cela peut être adaptée dans les hôpitaux.

Pendant la deuxième guerre mondiale, c’est comme ça que les médecins soignaient des problèmes de virus, c’est-à-dire entre autres les problèmes de polio.

Le chlorure de magnésium est un très bon produit pour inhiber les virus.

Dès que l’on présente :

  • les premiers signes pulmonaires,
  • de grosses fièvres,
  • de maux de tête,
  • de disparition du goût,
  • disparition de l’odorat,

il faut vraiment les soigner !

Alors si l’on est en milieu hospitalier, avec le chlorure de magnésium.

Si l’on est à la maison, avec l’argile.

PB : On voit que ces traitements peuvent être fonctionnels effectivement en anticipation aux premiers symptômes.

Malheureusement ce qui se passe à l’hôpital c’est que l’on n’intègre dans le système hospitalier que les personnes qui sont en phase sévère, et qui présentent très vite la nécessité de les mettre sous respirateur artificiel.

JA : Évidemment s’ils sont rendus à ce stade-là, je ne pense pas que l’on puisse avoir des résultats.

Mais quand on rencontre les premiers symptômes pulmonaires, avec l’impression de ne plus pouvoir faire rentrer l’air, j’ai eu une personne hier qui était dans ce cas-là, l’argile est efficace immédiatement.

PB : On constate ce phénomène d’hypoxie chez tous les patients qui sont intégrés dans les protocoles hospitaliers. On tombe à un pourcentage de 94 % d’oxygène et une détresse respiratoire.

Le protocole à base de Vitamine C

PB : Du coup cela m’amène à ce 2ème point qui est effectivement la publication de cet hôpital universitaire chinois (Xibei Hospital) [1], qui est le 2ème plus gros hôpital de Chine, et qui dans son protocole a mis en place un traitement en intraveineuse de vitamine C.

JA : Alors cela me semble une très bonne idée.

PB : Dans la publication que l’on va mettre en lien [2], effectivement il a été démontré que 100 % des patients qui ont été traités avec ce protocole ont survécu et ont été soignés.

Donc il y a juste un complément d’information à apporter et qui sera mis dans la publication.

La vitamine C par intraveineuse va générer une inflammation ou une lésion du système sanguin, en tout cas du tissu veineux.

JA : J’ai vu des gros malades prendre par intraveineuse de la vitamine C de l’ordre de 15 g/jour.

Alors ça marchait très bien, mais il y a une précaution à connaître, très importante :

lorsque l’on décide d’arrêter (la vitamine C par intraveineuse),

il faut arrêter progressivement.

Il faut faire 1 gr de moins chaque jour.

PB : Effectivement ils préconisent une administration lente et étalée dans le temps, et par contre un complément avec une solution isotonique qui permet de réguler l’acidité et la réaction que produit la vitamine C sur le tissu veineux.

Renforcer son système immunitaire par le jeûne

PB : On en revient à la nécessité de renforcer son système immunitaire avec des petits jus de fruits frais et de pouvoir effectivement apporter les sels minéraux et les vitamines nécessaires à l’équilibre de la santé. Donc si tu veux rappeler aux gens les principes de base qui sont liées à notre pleine et entière santé physiologique ?

JA : Si je te dis mon avis personnel c’est que pour renforcer son immunité, il faut jeûner surtout.

C’est-à-dire, pour des gens qui n’ont pas l’habitude, 24 heures sont suffisantes, mais passer 24 heures, où l’on ne boit que de l’eau.

Ça c’est la meilleure façon de renforcer en urgence un système immunitaire, beaucoup plus que de boire des jus.

C’est mon avis personnel. Et vraiment 24 heures, c’est possible de mettre en place rapidement.

Le corps a une autonomie de 40 jours.

Si tu arrêtes de manger aujourd’hui, ton corps ne commencera à avoir faim que dans 40 jours.

Donc quand on pense qu’on a faim, c’est simplement de l’hypoglycémie.

Donc c’est une illusion, il suffit de boire de l’eau et cette sensation de faim part.

Je conseille vivement aux gens de faire une journée de jeûne par semaine dans cette situation.

Prévenir la contamination avec l’Argile Verte

JA : La deuxième chose que je conseille c’est de manger l’argile deux fois par jour pour justement diminuer la sensibilité à la contamination.

Pour un adulte on dirait, 2 fois par jour 2 cuillères à soupe d’argile verte (moitié pour un enfant).

L’argile c’est très complexe. Une argile de couleur très claire peut être très efficace, mais le plus simple pour le public, pour avoir une argile efficace, c’est d’acheter une argile verte.

PB : Bon, je crois qu’on a fait le tour de la question.

Merci beaucoup pour cet éclaircissement qui va peut être faciliter le traitement.

JA : Oui la survie, vraiment !

 

Télécharger le Protocole de soin du Docteur Jade Allègre (format PDF)

 

Recommandations anti-infectieuses du Docteur J. Allègre le 28/03/2020. site jade-allegre.com

 

TRAITEMENT CURATIF

Vous présentez déjà des signes compatibles avec le covid – difficulté à faire entrer l’air dans vos poumons, toux sèche, perte du goût ou de l’odorat, fièvre, pâleur, épuisement :

 

        1/Argile verte en poudre :

2 cuillères à soupe 2 fois par jour, à deux heures de distance au minimum de toute autre médication, à quatre heures si possible (demi-dose en-dessous de 5 ans, quart de dose en-dessous d’1 an).

Mode de préparation : en saupoudrage dans un verre d’eau. Laissez infuser 5 min puis touillez et avalez tout le contenu. Ne pas utiliser de contenant ou d’ustensile en métal avec l’argile.

Effet secondaire : Possible constipation passagère, dans ce cas SURTOUT AUCUN LAXATIF, car l’argile est en train de soigner vos intestins. Arrêter l’argile jusqu’à ce que les selles reprennent naturellement, puis reprendre l’argile.

Boire à deux heures de distance au minimum de tout autre médicament.

 

        2/ ou bien Chlorure de magnésium (en pharmacie)

1 sachet de 20 grammes à diluer dans 1 litre d’eau, à boire dans les 24 heures, autant de jours que nécessaire à l’arrêt des symptômes. (1/2 litre en-dessous de 10 ans, 1/4 litre en-dessous de 3 ans).  On peut atténuer le goût désagréable en mettant au frigo quelques heures et en y ajoutant du citron.

Effet secondaire: diarrhée, qui est nécessaire, ne pas l’interrompre

Pour les patients hospitalisés, l’accord de l’équipe soignante est indispensable.

TRAITEMENT PRÉVENTIF

Pour les personnes qui donnent les soins aux malades, pour les proches confinés avec 1 personne malade, et pour toutes les personnes non atteintes, renforcer l’immunité :

1/ argile verte 1 cuillère à soupe deux fois par jour (voir plus haut),

2/ vitamine C lysosomale. Attention : ne pas arrêter le traitement brutalement, mais diminuer les doses au fil des jours afin de ne pas avoir de réaction trop brutale.

3/ Jeûne à l’eau de minimum 24h/semaine pour les novices et plus soutenu pour les habitués.

————————————————————————————————————–

EN CAS D’HOSPITALISATION

Pour les patients hospitalisés, l’administration de l’argile est expressément recommandée et/ou chlorure de magnésium 20mg/jr, s’il peuvent encore ingérer une solution liquide selon le même protocole décrit au paragraphe 1 et 2.

Pour ceux qui traiteraient des personnes en réanimation, le protocole chinois à la vitamine C semble être prometteur.

IMPORTANT : Ne pas arrêter le traitement brutalement. Risque de mort subite ! Diminuer progressivement le dosage de 1g/jr après amélioration de l’état clinique.

 

[1] Publication en Chinois http://2yuan.xjtu.edu.cn/Html/News/Articles/21774.html.

[2] Un article en français est consultable sur https://blogs.mediapart.fr/ninhursag/blog/200320/la-chine-maitrise-le-coronavirus

Site du Dr Allegre : http://jade-allegre.com/.

Les commentaires sont fermés.

Lebloglibre |
Djalain |
Fipanalyse |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Afriques
| La Gazette Pro Nature
| Domieblog