APPEL A TOUS LES POLICIERS, GENDARMES, DOUANIERS ET MILITAIRES FRANÇAIS

 

Screenshot_20210326_141728

 

 

MESSAGE VIDÉO DE SONIA, MEMBRE DE LA POLICE NATIONALE ESPAGNOLE

Screenshot_20210326_141358

cliquez sur ce lien pour visionner la vidéo

Qui sommes nous.

L’association « Police pour la liberté » a été créée dans le but d’unir les policiers et les citoyens en ces temps difficiles, tant pour les citoyens que pour les membres des forces et organes de sécurité et des gardes de sécurité.

Nous sommes de nombreux collègues des différentes instances qui souhaitent continuer à mener notre travail sur la base de notre éthique personnelle et professionnelle, de nos principes d’action de base et de la façon dont nos Codes Déontologiques marquent, sans être emportés par nos propres peurs et nos divergences d’opinions. .

« Nous avons promis de PROTÉGER ET DE SERVIR les citoyens, PAS DE LES CRAINDRE . »

NOUS VOULONS APPELER AU SENS COMMUN ET À L’ ÉTHIQUE PROFESSIONNELLE.

En raison de l’incorporation récente de nouvelles lois qui affectent notre nouvelle façon de vivre ensemble et qui créent une certaine confusion dans certaines actions menées par les Agents de l’Autorité avec les citoyens, nous nous sommes retrouvés avec l’obligation morale et éthique de nous unir. dans le but de combiner des critères pour agir et continuer à garantir les droits et libertés fondamentaux de tous les citoyens.

 APPEL A TOUS LES POLICIERS, GENDARMES, DOUANIERS ET MILITAIRES FRANÇAIS

Les objectifs de cette plateforme sont:

  • Insistez tout particulièrement sur le fait que notre objectif principal en tant que membres des forces et organes de sécurité est:

-Garantir le maintien de la tranquillité publique, le respect de la loi et de l’ordre dans la société.
-Protéger et respecter les libertés et les droits fondamentaux des citoyens.
-Prévention et lutte contre la criminalité.
-Faciliter l’assistance et les services à la population.

  • Rechercher l’ union entre les citoyens et les membres des forces et organes de sécurité, en facilitant la communication directe entre les deux, en connaissant leurs préoccupations et en les conseillant de la meilleure façon.

 

  • Offrir un soutien et des conseils juridiques et émotionnels, nos camarades sya citoyens.

 

  • Conseiller des collègues qui subissent une sorte de «pression» ou de harcèlement au travail sur leur lieu de travail pour vouloir effectuer leur travail avec une éthique professionnelle et conformément à la Constitution espagnole et au reste du système juridique. (Et ils ne veulent pas adhérer aux paramètres définis par les statistiques de la police.)

 

  • Offrez aux membres des forces et organes de sécurité de nouveaux outils qu’ils peuvent intégrer dans leur travail et leur vie personnelle, tels que l’intelligence émotionnelle, la pleine conscience ou la méditation, la communication non violente, la défense verbale et la persuasion, le leadership et l’auto-leadership, etc. tous très nécessaires pour une police du XXIe siècle).

 

Art 104 de la CE « Les forces et organes de sécurité de l’État, sous la dépendance du gouvernement, auront pour mission de protéger le libre exercice des droits et libertés et de garantir la sécurité des citoyens »

Police locale

« Les citoyens doivent se sentir en sécurité et protégés en présence de la police et ne pas avoir peur d’eux »

 

RÉSOLUTION 34/169, de 1979, de l’Assemblée générale des Nations Unies.
Codes de conduite pour les responsables de l’application des lois.17
décembre 1979

Article 1.
Les responsables de l’application des lois doivent à tout moment s’acquitter de leurs obligations légales, servir leur communauté et protéger toutes les personnes contre les actes illégaux, conformément au degré élevé de responsabilité qu’exige leur profession.

Article 2.
Dans l’exercice de leurs fonctions, les responsables de l’application des lois doivent respecter et protéger la dignité humaine et défendre et défendre les droits de l’homme de toutes les personnes.

Article 3.
Les responsables de l’application des lois ne peuvent recourir à la force que lorsque cela est strictement nécessaire et dans la mesure requise par l’accomplissement de leurs tâches.

Article 4.
Les affaires confidentielles dont les responsables de l’application des lois ont connaissance sont tenues secrètes, à moins que l’accomplissement du devoir ou les besoins de la justice ne l’exigent strictement.

Ertzaintza

Article 5.
Aucun responsable de l’application des lois ne peut infliger, inciter ou tolérer un acte de torture ou d’autres peines ou traitements cruels, inhumains ou dégradants, ni invoquer l’ordre de son supérieur ou des circonstances particulières, telles qu’un état de guerre ou une menace de guerre, menace à la sécurité nationale, instabilité politique interne ou tout autre état d’urgence publique pour justifier la torture ou d’autres peines
ou traitements cruels, inhumains ou dégradants.

Article 6.
Les responsables de l’application des lois assurent la pleine protection de la santé des personnes sous leur garde et, en particulier, prennent des mesures immédiates pour fournir des soins médicaux en cas de besoin.

Article 7 .
Les responsables de l’application des lois ne commettront aucun acte de corruption. Ils s’opposeront également rigoureusement et lutteront contre tous ces actes.

Article 8 .
Les responsables de l’application de la loi respecteront la loi et ce code. Elle fera également, lorsqu’elle est en son pouvoir, pour empêcher toute violation de celles-ci et pour s’opposer vigoureusement à une telle violation.
Les officiels en charge qui ont des raisons de croire qu’une violation de ce code s’est produite ou se produira doivent signaler la question à leurs supérieurs et, si nécessaire, à toute autre autorité ou organe compétent qui a des pouvoirs de contrôle ou de correction.

Les commentaires sont fermés.

Lebloglibre |
Djalain |
Fipanalyse |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Afriques
| La Gazette Pro Nature
| Domieblog